Skip to content

Exposition Dalou : une belle découverte

2 juin 2013

le_triomphe_de_la_republique_detail_7

Un mercredi matin, à l’aube (ou presque!), je me suis rendue à l’exposition « Les impressionnistes slovènes et leur temps » au petit palais pour une visite guidée. L’exposition est très intéressante mais elle m’a surtout fait découvrir celle de la salle d’à côté : « Dalou ».

Et quelle belle surprise! Je suis ravie d’y avoir pointé mon petit nez.

Dalou, le sculpteur de la république. C’est la première exposition qui lui est entièrement consacrée. Elle lui rend sa place majeure dans l’extraordinaire mouvement qui porta la sculpture française du XIXe siècle au sommet, à l’égal d’un Rodin.

Petite bio:

Après une enfance parisienne modeste Dalou débute sa carrière sous le Second Empire. Mais elle est vite interrompue par la guerre de 1870 et la Commune de Paris à laquelle Dalou prend part. Contraint à l’exil, le sculpteur s’installe à Londres où il obtient un vif succès auprès des amateurs anglais. Il rentre en France en 1879, à la faveur de l’amnistie des communards.

La Ville de Paris lui commande alors son œuvre la plus célèbre, le Triomphe de la République à l’esthétique révolutionnaire. Ce chef-d’œuvre qui trône à présent au centre de la place de la Nation, le Triomphe de la République est le premier d’une longue série de monuments publics conçus par Dalou pour la capitale.

Et c’est cette partie de monuments publics qui est très intéressante dans l’exposition. Vous pouvez voir les prototypes, les modèles réduits et les croquis de ces monuments. Pour moi qui nourrit une étrange attirance pour toutes les miniatures, j’y ai trouvé mon bonheur! Vous vous rendrez compte aussi que Dalou est partout dans Paris!

Vous verrez aussi tout un travail qui n’a jamais abouti qui consistait à mettre en avant les petits gens, les ouvriers: le monument aux travailleurs. Malheureusement il ne finira jamais son travail. C’est impressionnant de voir sa façon de travailler la matière comme pour dessiner les muscles.

Copyright La Parisienne Trotteuse

Concentrez-vous sur les deux visages exposés (shame on me, je n’ai plus leurs noms!), le relief de la peau est d’une réalité bluffante! Je suis restée 5 bonnes minutes à décortiquer la moindre ride, les pores de peau qu’il a réussi à créer. Un vrai chef d’œuvre à mon sens.

Une journée d’étude autour de l’exposition, organisée par les commissaires d’exposition vous est proposée le mardi 18 juin à l’auditorium du Petit Palais. Vous saurez tout de Dalou!

Si vous avez un peu de temps, je vous conseille d’aller voir cette expo. Vous me direz ce que vous en pensez 😉

Petit Palais, Du mardi au dimanche de 10h à 18h, nocturne le jeudi  jusqu’à 20h. Fermé le lundi et les jours fériés.
Prix : Le billet d’entrée donne aussi accès à l’exposition « Les impressionnistes slovènes et leur temps ». Plein tarif :8 euros, Tarif réduit :6 euros, Demi tarif : 4 euros

 

Publicités
2 commentaires leave one →
  1. 5 juin 2013 1111 43

    Merci pour cette belle découverte!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :